Faites des économies sur votre assurance Multi-Risques Habitation (MRH) Retour

Gérer son patrimoine immobilier c’est aussi faire en sorte qu’il soit bien assuré, au meilleur prix.

Nous verrons dans ce billet quelles sont les astuces de votre assureur pour gonfler la facture, et comment faire pour payer moins cher.

 

BIEN COMPTER LE NOMBRE DE PIÈCES:

D’une compagnie à l’autre les règles de calcul du nombre de pièces peuvent changer, soyez donc vigilants, et n’hésitez pas à poser des questions. Par exemple, chez certains assureurs, une pièce de plus de 30 m² compte pour 2, mais ailleurs le seuil peut être à 40 m². Si votre salon fait 35 m², vous comprenez bien que ça peut changer les choses !

En règle générale sachez que:

  • seules les pièces « à usage d’habitation » sont comptabilisées: la cuisine, les WC, la salle de bains et les couloirs ne comptent pas
  • les pièces de moins de 9 m² ne comptent pas
  • les pièces de plus de 40 m² comptent pour 2

Bien entendu, il faut vérifier avec votre conseiller puisque ces paramètres peuvent changer.

Ne pas surestimer la valeur de votre mobilier:

C’est LE grand classique pour gonfler une facture d’assurance: vous assurer pour une valeur de mobilier trop importante. Sur les contrats de mes clients, il n’est pas rare que je m’aperçoive qu’ils sont assurés pour 60 000 € pour un appartement de 3 pièces >>> ça fait quand même 20 000 € / pièce !!!

Il conviendra de faire un inventaire réaliste de la valeur de vos meubles. Ce n’est pas toujours simple d’avoir une vision globale, réfléchissez pièce par pièce. Si vous n’avez pas d’idée, une fourchette de l’ordre de 5 à 10 000 € par pièce me semble être une bonne base de départ.

Attention: Pour vous indemniser en cas d’incendie par exemple, votre assureur exigera une copie de factures de vos meubles, ou des photos. Pensez à en stocker chez un proche, ou utilisez un stockage numérique « dans les nuages » avec un logiciel comme dropbox par exemple (c’est ce que je fais moi) : si tout brule, ça permet de garder à l’abri les justificatifs nécessaires pour se faire bien rembourser. Sans justificatif, vous ne serez pas indemnisé. Vous comprenez bien qu’il ne sert à rien de d’assurer pour une valeur de mobilier supérieure à la réalité puisque de toute manière l’assureur demandera des factures / photos.

Pour rappel: les meubles de cuisine intégré ne comptent pas dans les biens mobiliers. Étant attachés au murs, ils sont considérés comme faisant partie des murs et sont des biens immeubles.

Options et franchises:

  • Les options font rapidement augmenter la facture: choisissez uniquement celles qui sont vraiment adaptées à votre profil
  • Pour les franchises, sachez que les contrats « sans franchise » se font de moins en moins, ou alors à un cout qui devient prohibitif. Si vous avez peu de sinistres, il est peut être préférable d’accepter certaines franchises pour payer moins cher.

Moyen de paiement:

  •  chèque ou prélèvement ? Une bonne partie des compagnie d’assurance prévoit maintenant un supplément si vous payez par chèque. Optez donc pour le prélèvement si vous voulez faire des économies.
  • paiement mensuel ou en une seule fois ? Là encore, de très nombreuses compagnies appliquent des « frais de fractionnement », prélevés à chaque échéance. Un paiement en une seule fois est donc généralement moins cher (exemple personnel: chez mon assureur, si je paye en une seule fois je paye 8 % de moins qu’en paiement mensuel >>> ça vaut le coup d’avancer les fonds et de payer la totalité en début d’année !)

Faire jouer la concurrence:

Comme dans beaucoup d’autres secteurs d’activité, la fidélité n’est pas récompensée chez les assureurs. Ceux-ci proposent en général des tarifs assez agressif aux nouveaux clients pour les attirer, et se rattrapent sur les anciens clients, qui, au fil des ans, se sont vus imposer une augmentation de tarif régulière… Il faut donc régulièrement refaire un point sur son contrat: vérifier que les garanties sont toujours adaptées, et essayer d’obtenir un meilleur tarif chez un concurrent.

Dans notre cabinet, nous revoyons les contrats de nos clients tous les 3 ans en moyenne. Passer par un courtier fais gagner du temps, et permet d’obtenir des conditions tarifaires très favorables en général (en moyenne, nous faisons économiser 20 à 30 % à nos clients sur leur MRH).

Bilan:

Vous voilà maintenant un peu mieux armé pour obtenir un meilleur tarif pour votre assurance MRH.

Gardez cependant en tête que ce qui compte avant tout, c’est d’être correctement assuré: il ne sert à rien d’être trop assuré, mais mal s’assurer pour économiser quelques Euros me semble être un mauvais calcul. Comme souvent, passer par un professionnel (courtier), est sans aucun doute la meilleure solution.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires