Assurance-vie: les contraintes d’investissements en Unités de Comptes pour accéder aux meilleurs fonds en Euros ne sont pas un problème Retour

faire croitre son épargne

L’âge d’or des fonds en Euros de l’assurance-vie est derrière nous. Alors qu’ils représentent 1300 des 1700 milliards d’encours de l’assurance-vie, les fonds en Euros « classiques », c’est à dire majoritairement investis en obligations, sont en bout de course. Leur rendement moyen en 2017 a été de seulement 1,6 % (source: GoodValueForMoney), soit nettement moins que les fonds en Euros « immobilier » (2,46 % en moyenne) ou les fonds en Euros « dynamiques » (2,21 % en moyenne) mais qui nécessitent eux d’accepter une part de risque dans son placement. Nous allons voir ici que renoncer à ces fonds en Euros plus performants dans l’objectif ne pas prendre de risque est une énorme erreur.

Les meilleurs fonds en Euros sont réservés aux investisseurs qui acceptent une part de risque

Voici pour rappel les caractéristiques principales des 3 fonds en Euros les plus performants en 2017 dont le rendement, comme vous pourrez le constater, est TRES nettement supérieur à le moyenne du marché:

 

 

Nom du fonds en Euros Type de fonds Euro Nom de l’assureur Nom du contrat d’assurance-vie Performance 2017 Contraintes Frais sur versement Mini de versement  
Sécurité Target Euro Dynamique Oradea Vie (groupe Société Générale) Target + 4,05% 60 % maximum du versement / le solde en Unités de Compte 5 % >>> frais négociés (nous contacter) 10000 € en savoir plus
Sécurité Pierre Euro Immobilier Suravenir (Crédit Mutuel Arkea) Primonial Serenipierre 3,40% 35 % maximum du versement + maxi 15 % sur autre fonds Euro + mini 50 % en Unités de Compte 5 % >>> frais négociés (nous contacter) 10000 € en savoir plus
Euro Allocation Long Terme 2 Immobilier Spirica (groupe Crédit Agricole) NetLife 3,00% 60 % maximum du versement + maxi 15 % sur autre fonds Euro + mini 25 % en Unités de Compte / 3 % de pénalité de rachat les 3 premières années 0 % 1000 € en savoir plus

Le souci, pensent certains investisseurs, c’est que pour accéder à ces fonds en Euros une part d’investissement en UC (Unités de Compte), non-garanties en capital, est imposé par l’assureur. Cela impose de « prendre des risques »… Mais pas vraiment en fait quand on réfléchit bien.

 

Mais est-ce vraiment un risque ?

La vraie question à se poser est la suivante: si mon horizon de placement est à 10 ans (par exemple parce que je prépare ma retraite), est-ce que j’ai réellement besoin d’avoir une garantie intégrale de mon capital à tout instant ? C’est un point essentiel car:

  • si la réponse est oui (parce que j’ai vraiment très peur de tout, ou alors parce que mon horizon d’investissement est incertain) alors je dois aller sur du 100 % fonds Euros, et accepter que mon épargne ne me rapporte pratique rien
  • si la réponse est non (ce qui sera le cas dans la plupart des situations d’épargne de long terme), alors je peux accepter une part d’Unités de Compte dès lors que j’ai bien compris que ça ne représentait pas réellement un risque, comme je vous vous le démontrer ci-après:

 

Faisons un calcul simple: quelle est la part de mon capital que je dois investir en fonds en Euros à capital garanti pour reconstituer 100 % de mon capital investi au terme de mon projet de placement ?

Les variables sont donc les suivantes:

  • la durée prévue de mon placement: plus mon horizon d’investissement est long et moins j’ai besoin de fonds en Euros puisque l’effet boule de neige des intérêts du fonds en Euros sera plus fort
  • le rendement attendu de mon fonds en Euros: évidemment plus il rapporte et mieux c’est, or comme nous l’avons vu avant, pour accéder aux meilleurs fonds en Euros il faut accepter une part d’Unités de Compte (et c’est un cercle vertueux puisque plus mon fonds en Euros rapporte et plus je peux investir en Unités de Compte).

 

Perte maxi sur les UC = 100 % au terme Rendement attendu du fonds Euros (avant prélèvements sociaux, que j’ai bien déduit ensuite dans mes calculs)
1,50 % 2,00 % 2,50 % 3,00 %
8 ans Part de fonds Euro 90,60 % 87,69 % 84,88 % 82,18 %
Maximum d’UC 9,40 % 12,31 % 15,12 % 17,82 %
10 ans Part de fonds Euro 88,39 % 84,85 % 81,47 % 78,24 %
Maximum d’UC 11,61 % 15,15 % 18,53 % 21,76 %
15 ans Part de fonds Euro 83,10 % 78,16 % 73,54 % 69,21 %
Maximum d’UC 16,90 % 21,84 % 26,46 % 30,79 %
20 ans Part de fonds Euro 78,12 % 72,00 % 66,38 % 61,22 %
Maximum d’UC 21,88 % 28,00 % 33,62 % 38,78 %

On voit donc ici qu’il est possible, sans pour autant prendre de risque réel sur son capital au terme, d’affecter une part significative de ses avoirs à des supports Unités de Compte qui ne sont pourtant pas garantis en capital.

Mais ce calcul ne suffit pas en soi. Pourquoi ? Parce qu’il part du principe que la totalité de la somme investie en Unités de Compte est perdue au terme. Ce qui est évidemment totalement extravagant !!

Refaisons donc le calcul en partant du principe que la perte au terme sur les supports Unités de Compte est de 50 %, une hypothèse déjà très pessimiste:

 

Parte maxi sur les UC = 50 % au terme Rendement attendu du fonds Euros (avant prélèvements sociaux, que j’ai bien déduit ensuite dans mes calculs)
1,50 % 2,00 % 2,50 % 3,00 %
8 ans Part de fonds Euro 82,81 % 78,07 % 73,73 % 69,75 %
Maximum d’UC 17,19 % 21,93 % 26,27 % 30,25 %
10 ans Part de fonds Euro 79,19 % 73,69 % 68,74 % 64,26 %
Maximum d’UC 20,81 % 26,31 % 31,26 % 35,74 %
15 ans Part de fonds Euro 71,08 % 64,15 % 58,15 % 52,92 %
Maximum d’UC 28,92 % 35,85 % 41,85 % 47,08 %
20 ans Part de fonds Euro 64,10 % 56,25 % 49,68 % 44,11 %
Maximum d’UC 35,90 % 43,75 % 50,32 % 55,89 %

 

Et si on va encore plus loin et qu’on part du principe que la perte maximale au terme sur les supports non garantis est de 25 % (ce qui reste une hypothèse très pessimiste si on se positionne sur des supports prudents comme par exemple des fonds immobiliers: SCPI, OPCI ou SCI éligibles à l’assurance-vie).

 

Parte maxi sur les UC = 25 % au terme Rendement attendu du fonds Euros (avant prélèvements sociaux, que j’ai bien déduit ensuite dans mes calculs)
1,50 % 2,00 % 2,50 % 3,00 %
8 ans Part de fonds Euro 70,66 % 64,03 % 58,40 % 53,55 %
Maximum d’UC 29,34 % 35,97 % 41,60 % 46,45 %
10 ans Part de fonds Euro 65,55 % 58,34 % 52,37 % 47,34 %
Maximum d’UC 34,45 % 41,66 % 47,63 % 52,66 %
15 ans Part de fonds Euro 55,15 % 47,23 % 41,00 % 35,98 %
Maximum d’UC 44,85 % 52,77 % 59,00 % 64,02 %
20 ans Part de fonds Euro 47,17 % 39,13 % 33,05 % 28,30 %
Maximum d’UC 52,83 % 60,87 % 66,95 % 71,70 %

 

Pour conclure:

J’espère que cet article vous aura permis de vous rendre compte que si votre horizon de placement est à long terme, et que vous n’avez par conséquent pas besoin d’avoir une garantie du capital à tout instant, alors investir une partie de votre capital sur des supports Unités de Compte qui ne sont pas garantis en capital n’est pas un problème. C’est même la solution la plus cohérente puisque cela permet d’accéder aux meilleurs fonds en Euros du marché, et donc de bénéficier de plus de rendement. Reste évidemment à choisir des supports Unités de Compte performants, et à les ré-allouer dans le temps si le besoin s’en fait sentir, avec l’aide de votre conseiller en gestion de patrimoine (ou la notre si vous n’en avez pas).

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires