Avec Flexi Sérénité et Flexi Access CNP Assurances innove Retour

PEA

CNP Assurances, numéro 1 de l’assurance-vie en France (la CNP assure notamment les contrats commercialisés par les Caisse d’Epargne et la Banque Postale), est loin d’avoir une image de société innovante. Sa place sur le marché des contrats d’assurance-vie « haut de gamme » est quasiment inexistante tant il existe des offres plus attractives pour les investisseurs exigeants. Et pourtant le groupe, qui appartient pour plus de 40 % à la Caisse des Dépôts et Consignation (donc à l’Etat) a surpris pas mal de monde en lançant récemment deux offres pour le coup très innovantes: Flexi Sérénité et Flexi Access. Disponibles en assurance-vie bien sur, mais aussi en contrat de capitalisation (que ce soit pour des personnes physiques ou pour des personnes morales), ces deux options permettent d’obtenir une garantie du capital à un horizon différé (de 2 à 6 ans) alors même qu’une partie des capitaux peut être positionnée sur des supports dynamiques. Voyons ensemble de quoi il retourne et si cette innovation permettra à CNP Assurances de reprendre du poil de la bête sur le marché de l’épargne haut de gamme.

Flexi Access: une formule fixe accessible à partir de 150 000 €

Flexi Access est une option disponible sur plusieurs contrats d’assurance-vie ou de capitalisation haut de gamme assurés par CNP Patrimoine et distribués par des professionnels de la gestion de patrimoine, comme par exemple Canopia Vie ou Eyden Vie (que nous pouvons vous proposer avec des conditions très favorables).

Cette option, accessible à partir de 150 000 € de versement, prévoit le montage suivant:

  • 70 % du capital est versé sur le fonds en Euros de CNP Assurances (2,20 % de performance en 2015 *)
  • 30 % du capital est versé sur l’Unités de Compte Epargne Patrimoine, gérée par HAAS Gestion (5,78 % de performance en 2015 *)
  • Alors que 30 % de la somme est ainsi versée sur un fonds qui ne comporte normalement pas de garantie en capital, CNP Assurances garanti bien 100 % du capital net investi, mais uniquement à un horizon de 4 ans.
  • Au terme de ces 4 ans l’option s’arrête et le contrat redevient un contrat classique: le capital qui est sur le fonds en Euros est garanti, le capital qui est positionné sur des Unités de Compte ne l’est pas.

Cette solution peut donc présenter un réel intérêt pour des investisseurs qui souhaitent obtenir une performance supérieure à celle d’un fonds en Euros à capital garanti à tout instant, tout en ne prenant pas de risque en capital à un horizon relativement proche.

Il faut cependant noter que cette garantie à un coût: les frais de gestion du contrat sont majorés de 0,7 % / an au titre de la garantie apportée par l’assureur.

Au niveau des inconvénients on pourra noter que l’investisseur n’a pas le choix concernant l’échéance de la garantie (qui est forcément à 4 ans) ou des supports Unités de Compte.

 

*Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

Flexi Sérénité: une formule personnalisable accessible à partir d’un million d’Euros

Pour les investisseurs plus fortunés CNP Assurances propose, sur les mêmes contrats d’assurance-vie ou de capitalisation, une option plus souple: Flexi Sérénité.

Accessible à partir d’un million d’Euros elle permet à l’assuré de choisir:

  • le niveau de garantie qu’il souhaite: 95, 98 ou 100 %
  • l’échéance de cette garantie: de 2 à 6 ans
  • le pourcentage de supports Unités de Compte: de 25 à 50 %
  • et surtout il pourra choisir les Unités de Compte qui seront logées dans cette garantie, parmi une trentaine à ce jour

Bien entendu le coût de la garantie dépendra des paramètres choisis par l’assuré. Par exemple plus les supports choisis sont dynamiques et plus évidemment le coût de la garantie sera élevé.

 

Une solution pas idéale, mais qui va dans le bon sens

A mon sens cette solution, à mi chemin entre un fonds en Euros « dynamique » et un fonds « Euro-Croissance«  est plutôt une bonne idée. Il faut en effet garder en tête que la majorité des investisseurs ne sont toujours pas psychologiquement prêts à prendre des risques en capital (selon moi c’est cependant une grave erreur dans la plupart des cas mais là n’est pas le sujet). Or les placements garantis rapportent de moins en moins (2,3 % en moyenne pour les fonds en Euros d’assurance-vie en 2015 par exemple) et la chute va se poursuivre du fait de différents éléments (que vous pourrez retrouver ici si le sujet de l’avenir des fonds en Euros vous intéresse). Parallèlement les assureurs, qui ont bien compris que les fonds en Euros étaient au bout du rouleau, imposent de plus en plus un quota minimal d’investissement en Unités de Compte, qui elles ne sont pas garanties. Et bien ici la CNP « pousse » ses clients à aller vers les Unités de Compte, mais en leur proposent d’opter pour un « filet de sécurité ». Alors oui, je trouve que c’est une idée qui va dans le bon sens, même si évidemment elle n’est pas parfaite (on pourra notamment lui reprocher un seuil d’accessibilité très élevé).

Et au final je suis prêt à parier que d’autres assureurs suivront. Bien sur je ne manquerai pas de vous prévenir sur ce blog 😉

En attendant si vous souhaitez en savoir n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires