Faut-il s’émouvoir du faible rendement d’Eurocit’ en 2014 ? Retour

La gestion de patrimoine amène de nombreuses questions...

Eurocit’, le fonds en Euros dynamique du groupe AG2R La Mondiale, existe depuis 2006 et après chaque année de performance « faible » la même question me revient en boucle: « le rendement a été faible l’an dernier, ne vaudrait-il pas mieux opter pour un autre fonds en Euros ? ». Voyons donc ensemble de quoi il retourne.

Rappel de fonctionnement d’un fonds en Euros dynamique géré selon la méthode des coussins

Pour bien comprendre le rendement d’Eurocit’, que ce soit dans les bonnes ou les mauvaises années, il me semble indispensable de commencer par revenir sur la manière dont est géré un fonds Euro-Dynamique.

Tout fonds en Euros dit « dynamique » est géré selon la méthode du coussin et peut être décomposé en 2 parties:

  • une poche défensive, le coussin, qui va servir à assurer la garantie du capital
  • une poche offensive, investie majoritairement en actions, dont l’objectif est de délivrer de la performance

Afin d’assurer aux investisseurs une totale garantie du capital, la compagnie d’assurance doit veiller à ce que, à aucun moment, la perte éventuelle sur la poche dynamique ne puisse dépasser le gain sur la poche défensive.

Prenons un exemple:

Si ma poche défensive représente 70 % de l’actif est qu’elle me rapporte 3 %, alors pour 100 € investis je suis certain de gagner 2,10 €. Alors sur ma poche dynamique, qui représente 30 %, je ne peux pas me permettre plus de 2,10 €, soit une baisse maximale acceptable de 7 %. Au delà il faut vendre la poche dynamique, en perte, afin de protéger le capital.

 

Pourquoi un faible rendement en 2014 ?

Si vous avez bien lu la partie précédente vous avez dû maintenant comprendre pourquoi le rendement d’Eurocit’ a été faible en 2014: tout simplement car l’assureur a été obligé de solder la poche dynamique, en perte, car le niveau de moins-value acceptable pour préserver le capital a été atteint.

Ainsi le 16 octobre 2014, le CAC 40 a chuté à 3 918 points soit une baisse de 7,9% par rapport au 2 janvier, de 17,28% par rapport au niveau le plus haut atteint le 10 juin et de 14,7% le 4 septembre, avant le début de la baisse: c’était plus que ce que pouvait supporter Eurocit’.

L’impact de cette chute sur la moins-value enregistrée sur poche dynamique est d’autant plus significatif qu’Eurocit’ a été victime de son succès: son encours global a presque triplé en 2014, pour atteindre plus de 1,5 milliard fin octobre et l’essentiel des souscriptions s’est fait à partir du second trimestre, lorsque les marchés étaient plus élevés.

 

Une performance faible en 2014, mais très bonne sur 2,3 ou 5 ans par exemple:

Au delà de cette mauvaise année, qui n’est pas la première d’Eurocit’, il ne faut pas oublier les bonnes performances passées ! Et oui, il faut relativiser: Eurocit’ est un placement de moyen / long terme, et le fait est que sur moyen / long terme Eurocit’ reste une excellente solution de placement GARANTIE EN CAPITAL.

 

Voyons un peu l’historique de performance d’Eurocit’ sur les 2 contrats que nous proposons avec ce fonds en Euros (la différence de performance s’explique par la différence de frais de gestion), et comparons ça à la moyenne du marché (source FFSA):

  Pierre de Soleil APREP Multigestion Moyenne du marché
2014 1,05% 0,84% 2,50%
2013 4,75% 4,54% 2,80%
2012 4,25% 4,04% 2,90%
2011 1,40% 1,19% 3,00%
2010 5,35% 5,14% 3,40%
2009 6,05% 5,84% 3,60%
2008 0,68% 0,47% 4,00%
2007 4,35% 4,14% 4,10%

 

En analysant ces chiffres on s’aperçoit que:

  • Eurocit’ a un rendement très élevé les années où les marchés boursiers se comportent bien: 2007, 2009, 2010, 2012 et 2013  >>> logique
  • Eurocit’ préserve le capital des investisseurs les années où les marchés sont baissiers: 2008, 2011 et 2014 >>> logique aussi
  • en moyenne le rendement est légèrement supérieur à celui de la moyenne du marché sur la période 2007-2014 >>> mission accomplie !

 

Faut-il dès lors retirer son argent d’Eurocit’ et / ou arrêter d’investir sur Eurocit’ ?

NON ! Eurocit’ reste un excellent choix pour des investisseurs de moyen / long terme qui ne souhaitent pas prendre de risque en capital. Car même si le rendement peut être très différent d’une année sur l’autre, il permet aux investisseurs de profiter du dynamisme des marchés financiers à long terme.

Par ailleurs il ne faut pas oublier que les fonds en Euros « classiques » (presque l’intégralité du marché), sont composés presque exclusivement d’obligations d’Etat ou d’entreprises très bien notées qui ne rapportent plus rien !! Par exemple l’emprunt d’Etat de la France rapport aujourd’hui moins de 0,52 % / an sur 10 ans ! Ca ne couvre donc même les frais de gestion d’un fonds en Euros. Au fil du temps les assureurs sont donc contraints de remplacer leurs anciennes obligations, bien plus rentables mais qui arrivent à échéance, par des nouvelles qui ne rapportent plus grand chose. Le rendement des fonds en Euros « classique » chute donc inexorablement chaque année, comme l’illustre bien les chiffres de la FFSA.

Il est donc INDISPENSABLE d’opter pour un fonds en Euros qui dispose d’un autre moteur de performance que les obligations, comme par exemple les actions (c’est le cas d’Eurocit’), ou l’immobilier (c’est le cas d’Euro Innovalia par exemple).

Je continue donc à accorder toute ma confiance à Eurocit’ pour les années à venir.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires