Les fonds en Euros de nouvelle génération 4/4: les fonds « Euro-Croissance » Retour

voir à long terme

Pour finir nos série d’articles dédiée aux fonds en Euros de nouvelle génération nous allons parler de la « nouveauté » lancée par notre gouvernement en 2013 pour une mise en oeuvre en 2014: les fonds Euro-Croissance. J’ai mis « nouveauté » entre guillemets car, comme souvent malheureusement, nos dirigeants ont inventé quelque chose… qui existait déjà 😉 Et oui car les fonds Euro-Croissance existent déjà depuis quelques années sous le nom de « Euro-Diversifié ». Une solution d’investissement à long terme qui ne manque pas d’atouts.

Les fonds Euro-Croissance pour investir à long terme

Alors que sur tous les fonds en Euros présentés jusqu’ici dans cette série d’articles les investisseurs disposaient d’une garantie totale du capital qui joue à tout moment ici la règle est un peu différente. En effet les fonds Euro-Diversifiés / Euro-Croissance ne sont eux garantis qu’à une échéance fixée à la souscription par l’assuré. Si vous investissez pour 10 ans alors l’assureur vous garantit votre capital dans 10 ans, mais pas avant. Et c’est une bonne chose ! Pourquoi ?

Parce que vous assurer une totale garantie du capital à tout moment si vous n’en avez pas besoin est une aberration qui vous coûte cher. Si vous êtes sûr de ne pas avoir besoin des fonds pour 10 ans pourquoi exiger une garantie à tout moment dont vous n’avez pas besoin et qui pénalise la rentabilité en forçant l’assureur à investir de manière très défensive (et donc peu rémunératrice à long terme) ? Les fonds Euro-Croissance, en permettant à l’assureur d’avoir une vision à plus long terme, lui donnent plus de marges de manœuvre pour aller chercher de la performance sans cette contrainte de garantie immédiate des fonds.

Mais attention: vous avez dû le comprendre les fonds Euro-Croissance sont réservés à une épargne de long terme (minimum 8 ans) puisque la garantie ne joue qu’à ce terme. Et à ce titre il est recommandé de n’y investir que des capitaux dont vous n’aurez pas besoin avant ce terme. C’est donc un support de diversification qui doit venir en complément d’une épargne disponible.

Car même si le capital n’est pas bloqué le fait qu’une moins-value soit possible peut être problématique en cas de besoin de fonds.

 

Principe de gestion:

La gestion va s’approcher de celle des fonds Euro-Dynamiques: le capital est réparti par l’assureur en deux poches

  • une poche défensive, qui va permettre de reconstituer 100 % du capital au terme
  • une poche dynamique, majoritairement investie en actions, qui va permettre d’aller chercher de la performance à long terme

 

Une offre pour le moment limitée

La gestion d’un fonds Euro-Croissance étant assez complexe à ce jour seuls 5 assureurs ont lancé une offre pour l’assurance-vie.

Assureur Distributeur Nom du contrat Nom du fonds Euro-Croissance Création Durée de l’investissement Niveau de garantie Frais gestion Garantie décès
Cardif TousLesPlacements.com Cardif Essentiel Euro-Croissance Patrimoine Mars 2012* De 8 à 30 ans 100 % du capital investi 1,25% Oui, incluse sans surcoût
Predica Crédit Agricole / LCL Floriane / Lionvie Rouge Corinthe / … Objectif Programmé Octobre 2014 De 8 à 40 ans De 80 à 100 % 0,80% Possible selon contrat en option payante
Generali TousLesPlacements.com Himalia G-Croissance 2014 Décembre 2014 De 8 à 30 ans De 80 à 100 % 1,20% Oui, en option payante
Aviva Afer Afer Multisupport Afer Eurocroissance Juin 2015 De 10 à 40 ans 100 % du capital investi 0,89% Oui, en option payante
La Mondiale TousLesPlacements.com APREP Multigestion AG2R-La Mondiale Croissance Octobre 2015 De 8 à 40 ans 80 / 90 ou 100 % (au choix) 0,96% Oui, en option payante

* le fonds Euro-Diversifié Cardif a été transformé en Euro-Croissance

 

Au niveau des principales différences on notera que:

  • la durée d’investissement peut aller de 8 à 40 ans selon les assureurs
  • la garantie du capital peut être totale (100 %) ou partielle (80 % au minimum) >>> évidemment plus la garantie est faible et plus l’assureur peut se permettre d’investir de manière dynamique et donc plus les gains potentiels sont élevés
  • la garantie décès plancher n’est incluse que chez Cardif d’office, or elle me semble un élément assez important sur de l’Euro-Croissance car si le capital est bien garanti au terme il ne l’est pas en cas de décès avant le terme. La garantie décès plancher permet donc de palier à ce risque de perte en cas de décès

 

ET ÇA DONNE QUOI AU NIVEAU DES PERFORMANCES ?

Il n’est pas évident du tout de communiquer sur une performance passée en Euro-Croissance car pour chaque souscripteur, la performance est liée notamment à la durée d’investissement choisie et aux dates d’investissement sur le fonds Eurocroissance et au niveau de garantie souhaitée. Car ces différents paramètres font varier la part de « dynamisme » de « sécurité » dans l’encours global, et par conséquent influencent la performance de l’investisseur. Ainsi deux investisseurs qui ont effectué un versement le même jour mais pour une durée différente n’auront pas la même performance. Dur dur de communiquer donc…

Certains assureurs communiquent toutefois, de manière assez disparate, sur des performances « moyennes »:

  • CARDIF: la performance du fonds entre son lancement, en mars 2012, et le 31/12/2015 est de 27,23 %, soit 6,63 % par an
  • GENERALI: la performance du fonds entre son lancement, le 26/12/2014, et le 31/12/2015 est de 5,5 % (sur un tout petit plus d’un an donc)
  • PREDICA: pour un versement au 1er janvier la performance 2015 se situe entre 1,7 % et 5,8 % au 31/12/2015 (en fonction de la durée d’investissement et du niveau de garantie)
  • LA MONDIALE et AVIVA ne communiquent eux pas de taux, leurs fonds ayant été lancés courant 2015

 

 

 

 

Cette série d’articles est découpée en 4 parties:

Les fonds « Euro-Dynamiques », investis partiellement en actions

Les fonds « Euro-Immobilier », investis partiellement (ou totalement) en immobilier

Les fonds « mixtes » ou « opportunistes », alliant immobilier et actions

Les fonds « Euro-Dynamiques », qui s’appelleront bientôt Euro-Croissance, qui offrent une garantie de capital uniquement au terme du contrat pour donner plus de latitudes à l’assureur

 

Article mis à jour le 23 avril 2015.

Commentaires

1. Mylene - 9 mai 2014
Bonjour,
Heureusement que l'assurance-vie telle qu'elle existe actuellement a survécu !
De nos jours, elle se décline et offres de multiples possibilités de pouvoir épargner avec un risque modéré.
Merci pour vos explications.
2. Patrick Debuire - 23 janvier 2015
Bonjour,

Certes, les rendements de ce fonds dégagés jusqu'alors laissent rêveur en comparaison de la baisse constante et inéluctable des fonds euro "classiques" .
Toutefois ce contrat présente à mon sens quelques inconvénients qu'il ne faut pas ignorer :
Il s'agit d'un contrat de type collectif et non individuel ; or, les organismes qui s'interposent entre l'adhérent et l'assureur sont la plupart du temps liés à cet assureur et pas vraiment indépendants.
Le versement initial est assez élevé : 25000 €.
Les frais de gestion du fonds euro sont lourds : 1,25 %, soit plus du double de ceux constatés dans la plupart des contrats internet.
Enfin, s'il est possible de sécuriser les plus values tous les 5 ans , il n'y a pas de véritable effet "cliquet". Les rendements annoncés sont donc potentiels (avant échéance ou 5 ans) et non acquis...En cas de retournement de conjoncture on risque d'avoir acquitté des frais de gestion élevés sur des rendements qui n'existeraient plus.
En réalité ce fonds-non dénué d'intérêt- me fait penser à un produit structuré à capital garanti.
Il peut sans doute constituer une opportunité de diversification intéressante mais limitée.
3. Benjamin CLAVEL - 23 janvier 2015
Merci pour votre participation au débat.

-Concernant le débat entre contrat collectif et contrat individuel >>> c'est un débat récurrent dont j'entends parler régulièrement. Dans les faits on n'a souvent pas le choix: certains contrats sont collectifs, d'autres individuels et c'est comme ça. Doit-on jeter aux orties tous les contrats collectifs sous prétexte d'une "peur" de voir les conditions du contrat modifiées par l'association souscriptrice au détriment des investisseurs ? Je ne pense pas. Je travaille en gestion de patrimoine depuis 2004 et sur aucun des contrats collectifs que nous avons pu distribuer auprès de nos clients je n'ai d'exemple de ce type à vous donner. Bref un "vieux serpent de mer" de l'assurance-vie selon moi...

-A propos du versement de 25 000 €: c'est un choix stratégique >>> ce type de fonds, dont la garantie du capital est différée, s'adresse à des épargnants disposant d'un patrimoine confortable et qui peuvent se permettre d'investir une part de leur pécule à long terme parce qu'ils disposent d'autres placements à coté. La clientèle ciblée est une clientèle dite "patrimoniale" (celle des CGPI, dont le versement moyen est de 80 000 € à l'ouverture d'un contrat d'assurance-vie) et non pas "grand public" (celle des agences bancaires, qui versent évidement beaucoup moins en moyenne). Bref c'est comme reprocher à Mercedes de vendre leurs voitures trop chères par rapport à Peugeot: c'est un choix, ils visent une clientèle bien spécifique.

-à propos des frais de gestion: comparer les frais de gestion d'un fonds Euro-Croissance, dont la gestion est très complexe, à celle d'un fonds en Euros "classique", dont la gestion est finalement assez "simple" et surtout bien rodée, n'est pas du tout pertinent. Ce n'est évidemment pas le même travail !! Bref attendons de voir quels seront les frais de gestion des fonds EuroCroissance des autres assureurs pour établir un comparatif. Enfin j'ajoute qu'au final peu importent les frais, seul le rendement compte (et il est TOUJOURS donné net de frais)

-à propos de la plus-value non acquise: c'est justement le principe de l'EuroCroissance... Difficile donc de lui reproche le fondement même de son fonctionnement, à savoir différer la garantie en capital (et donc ne pas avoir d'effet cliquet) afin de générer une performance supérieur à long terme.

-enfin votre comparatif avec un produit structuré ne me semble pas pertinente: pour ma part je trouve que ça s'approche beaucoup plus d'un montage mixant fonds en Euros et Unités de Compte (type "70/30" par exemple). Mais en moins cher (et oui si vous regardez bien 1.25 % de frais de gestion pour avoir 30 % d'actions par exemple ça n'est pas cher du tout si vous regardez quels sont les frais des OPCVM actions) et avec une garantie intégrale du capital au terme.

A votre disposition pour échanger sur le sujet par téléphone.

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires