Bonne résolution 2017: profitez des vertus de l’épargne programmée Retour

Un feu d'artifice

Le début d’année est traditionnellement l’occasion de se donner des objectifs, les fameuses « bonnes résolutions », que l’on tiendra… ou pas.  Pour 2017 j’ai une suggestion à vous faire: et si vous vous mettiez à épargner de manière régulière et automatique pour préparer vos projets de long terme ? Je vais essayer dans cet article de vous convaincre des vertus de l’investissement programmé en espérant que vous vous tiendrez à cette bonne résolution 😉

 

L’épargne programmée permet de réduire le risque

Le timing d’un investissement est un élément crucial. Pour bien s’en convaincre il suffit de regarder le graphique ci-dessous qui présente l’évolution du CAC 40 sur les 20 dernières années. On voit bien que si on a investi sur les points les plus hauts, qui correspondent à l’été 2000 (avant l’éclatement de la « bulle Internet ») et à l’été 2007 (juste avant la crise des « subprimes »), la perte est sans doute conséquente. A l’inverse, une personne qui aurait investi massivement dans les périodes de creux, comme en mars 2009 par exemple, aurait réalisé un gain très conséquent.

 

cac-40-20-ans

 

Malheureusement il est impossible de savoir à l’avance quand on est dans un « pic » et quand on est dans un « creux ». On ne le sait que plus tard, c’est à dire trop tard.

Afin d’éviter cette problématique de « timing » mettre en place une épargne automatique et régulière permet de lisser le risque dans le temps. Comment ? Prenons un exemple à partir d’une épargne mensuelle de 100 €. Si j’achète une action dont la valeur est de 100 € le 1er mois alors je vais acheter une action. Le mois suivant le cours de l’action s’effondre à 50 €. Avec mes 100 € d’épargne mensuelle je vais donc acheter 2 actions au lieu d’une le mois précédent. Si la valeur de l’action remonte je vais profiter d’un effet de levier. A l’inverse si le cours de l’action flambe à 200 € par exemple, alors je ne vais acheter qu’une demi action avec mes 100 €. Et ainsi beaucoup moins souffrir en cas de baisse. L’achat régulier permet bien de « lisser » mon prix de revient moyen, et donc de limiter le risque liée au timing de mon investissement.

 

Se constituer un capital sans y penser

Mettre en place une épargne régulière, mensuelle par exemple, permet de se constituer un capital sans y penser. Il y a 3 facteurs qui vont influer sur la valeur du capital qui sera constitué au terme:

  • le montant de l’épargne mensuelle >>> évidemment plus je verse et plus j’aurai à la fin
  • la durée de l’investissement >>> plus j’ai de temps devant moi et plus mon capital sera élevé
  • le rendement de mon épargne >>> plus mon rendement est élevé et plus mon capital sera important

Voici par exemple un tableau qui permet de se rendre compte du capital qui peut être atteint à partir d’une épargne mensuelle de 100 € en fonction du temps de l’investissement et du taux de rendement.

1 % / an 2 % / an 3 % / an 4 % / an 5 % / an 6 % / an
5 ans 6 154 € 6 312 € 6 474 € 6 640 € 6 809 € 6 982 €
10 ans 12 623 € 13 282 € 13 979 € 14 718 € 15 499 € 16 326 €
15 ans 19 421 € 20 976 € 22 680 € 24 546 € 26 590 € 28 831 €
20 ans 26 566 € 29 472 € 32 766 € 36 503 € 40 746 € 45 565 €
25 ans 34 075 € 38 851 € 44 459 € 51 051 € 58 812 € 67 958 €
30 ans 41 968 € 49 207 € 58 014 € 68 751 € 81 870 € 97 926 €
capital obtenu avec une épargne de 100 € / mois

 

Idéal pour les projets de long terme, sur des supports dynamiques

On comprend bien à la lecteur du précédent tableau que, l’effort d’épargne mensuel que chacun peut faire n’étant pas extensible à l’infini, il est primordial de jouer sur les deux leviers que sont le temps (il faut préparer ses projets le plus tôt possible) et le rendement (il est indispensable d’opter pour des supports dynamiques pour générer du rendement, surtout à long terme).

Ce dernier point est selon moi crucial: l’épargne mensuelle permettant de réduire très fortement le risque d’un investissement il est essentiel, pour tout projet de long terme, d’opter pour des supports d’investissement dynamiques.

Prenons un exemple avec un fonds particulièrement dynamique: H2O Multistratégies (voir courbe ci-dessous).

Je l’ai choisi car il présente une volatilité totalement hors norme de plus de 45 % sur les 12 derniers mois. Par comparaison c’est plus de 2 fois le niveau de volatilité (qui est un indicateur de risque) du CAC 40. La valeur d’une part était de 212 € au 1er janvier, pour toucher un point bas début février à un peu moins de 140 € pour finir l’année à 240 € environ. Un sacré yoyo donc, et pas évident à accepter pour un investisseur qui aurait donc tendance à ne pas s’y intéresser car trop risqué.

 

 

h2o-multistrategies

 

Sauf que… pour un investissement mensuel entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2016 (5 ans donc), le gain annuel pour l’investisseur est de 24,34 % !!!! Oui oui, plus de 20 % de performance annuelle.

Vous avez encore un doute sur l’intérêt d’opter pour des supports dynamiques dans le cadre d’une épargne régulière pour préparer vos projets de long terme ?

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires