S’enrichir avec les dividendes ou avec les actions gratuites, une réalité ? Retour

analyse de données financières C’est une stratégie financière relayée sur de nombreux blogs de finance personnelle et qui est suivie par  beaucoup d’investisseurs: acheter des actions distribuant des dividendes confortables et / ou des actions gratuites serait un moyen de s’enrichir à long terme du fait de ces généraux cadeaux. Voyons ensemble si cette stratégie est réellement intéressante.

L’action gratuite, un vrai cadeau ?

Certaines entreprises ont l’habitude de « chouchouter » leurs actionnaires en leur offrant des actions gratuites régulièrement. C’est le cas d’Air Liquide par exemple qui offre régulièrement une action gratuite pour 10 détenues. Généreux me direz vous puisque vous avez acheté 10 actions et au final vous en avez 11. Et bien non !

Prenons un exemple simple:

Comparons l’entreprise à un gâteau. Si on le coupe en 11 parts vous avez plus de gâteau à manger que si on le coupe en 10 ? Non car le gateau n’est pas plus gros, c’est le même. Vous avez plus de parts mais elles sont un peu plus petites, c’est aussi simple que ça.

Si une entreprise qui vaut au total 1000 €, soit 10 actions à 100 €, attribue une action gratuite pour 10 détenues, alors chaque action ne vaudra plus que 90,9 € (1000 / 11 = 90,9). Le cours est automatiquement corrigé immédiatement. L’actionnaire s’est-il enrichi ? Et bien non, il possède exactement la même richesse.

Vous pourrez trouver sur le site Vernimmen, la « bible » de la finance en France que je recommande de mettre dans vos favoris, une définition des « actions gratuites » qui ne sont finalement pas si gratuites que ça 😉

Le dividende, un moyen de s’enrichir ?

En fait la mécanique est un peu la même que pour les actions gratuites. Si une entreprise vaut 1000 € et qu’elle est découpée en 10 actions, alors chacune vaut 100 €. Jusque là vous suivez j’espère 😉

Si l’entreprise décide de distribuer 10 € de dividende, alors elle ne vaut plus que 990 €. Pourquoi ? Parce que les 10 € qu’elle verse, et qu’elle avait donc en trésorerie, elle ne les a plus ! Et donc elle vaut mécaniquement 10 € de moins au total et son cours est automatiquement corrigé du montant du dividende distribué.

Ainsi chaque actionnaire se retrouve avec 1 € de dividende et une action qui vaut 99 €, soit toujours 100 € au total (je fais abstraction de la fiscalité sur le dividende).

Vous l’avez compris les petits malins qui s’amusent à acheter des actions la veille du détachement du coupon en espérant les revendre le lendemain au même prix après avoir touché le dividende font complètement fausse route.

Bilan:

Acheter des actions d’une entreprise dans le but de toucher des actions gratuites et / ou des dividendes n’est donc pas une stratégie gagnante. Tout au plus le dividende peut-il être interprété comme un signe de la bonne santé financière de l’entreprise. Mais c’est surtout la régularité de sa progression dans le temps que l’on suivra, ainsi que le poids du dividende dans le résultat net de la société. Ainsi, le dividende est à mon sens plus à voir comme un baromètre de la bonne santé de l’entreprise et de la régularité de ses résultats dans le temps plutot, gage d’appréciation du cours de l’action, plutôt que comme un moyen de s’enrichir à court terme par le simple jeu du revenu dégagé.

 

Commentaires

1. Mathieu Lajoie de comprendrevosfinances.com - 14 août 2012
Il est certain qu'à court terme, la plus value des entreprises versant un dividendes ne sera pas extraordinaire. Par contre, je crois qu'elles peuvent enrichir les actionnaires. Souvent, une entreprise avec un bon trésor de guerre fera tout en son pouvoir pour acheter un compétiteur... souvent à gros prix. C'est la soif de grossir à tout prix. À long terme, l'entreprise réalise que son achat n'était pas tellement bon et ne dispose plus de ces montants d'argent, pénalisant les actionnaires. Par contre, celles qui versent leurs surplus sous forme de dividendes, sont selon moi, moins à risque d'agir de la sorte. C'est pour ça que j'aime les actions à dividendes. À condition que ce dividende se poursuive dans le temps et autant que possible, croissent aussi. Par contre, ce n'est pas un critère premier pour moi. C'est un plus c'est tout.
Pour les émissions d'actions, malheureusement peu de personnes en comprennent le sens. Ces émissions diluent les actionnaires énormément.

As-tu remarqué si ces sociétés rachètent de leurs actions?
2. Lionel de investir-blog - 14 août 2012
Benjamin,

Tout a fait d'accord sur ton analyse.

L'investissement dans les actions à dividende a un autre interêt plus indirect: il détourne les particuliers du day trading et de maniére générale des allers-retours excessifs. Cela favorise une approche long terme et buy & hold.

Je rejoins par ailleurs Mathieu, je me souviens d'avoir lu une ètude montrant que les entreprises avec un gros trésor de guerre ne s'en sortaient pas mieux que celles qui distribuaient un dividende généreux...
3. Julien - 17 août 2012
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ton analyse.

Quand on investit dans des actions dans le but de toucher les dividendes on le fait à long terme. Un rendement de 10% sera rentabilisé en 10 ans par exemple. La valeur de l'action n'a finalement que peu d'importance puisqu'on ne compte pas la revendre de si tôt.

Par contre pour s'enrichir avec les dividendes il faut être très patient ou investir beaucoup. Même 20 000€ à 10% ne feront que 2 000€ brut et il faudra encore payer des impôts.
4. Benjamin CLAVEL - 17 août 2012
Julien ton analyse est erronée:
Si au lieu de distribuer ces 10 % de dividende l'entreprise les garde que se passe t'il ? Et bien l'action vaut de plus en plus cher chaque année puisqu'elle augmente sa trésorerie ou ses investissements.
Au final on aboutirait à la même "richesse" pour l'actionnaire: au lieu d'avoir des actions qui valent 100 € et d'avoir touché 100 € de dividende en 10 ans il aurait des actions qui valent 200 €.

Par ailleurs, toucher des dividendes n'est pas sans contrainte:
-il faut payer des impôts et des prélèvements sociaux
-si on veut les réinvestir il faut payer des frais / si on les réinvestit pas ils ne capitalisent pas

Au final le dividende ne créé pas véritablement de richesse pour l'actionnaire.
5. Dan - 20 août 2012
Benjamin,

Je voudrais rajouter une petite précision: si l'entreprise garde les dividendes au lieu de les distribuer aux actionnaires, leur valeur ne sera pas forcement répercuter dans le prix d'une action a 100%.
En effet, la plupart de grosses capitalisations (ceux qui paient les dividends) ont la ratio Price/Book aux alentours de 5-10. Le Book Value (Actif Net) comprends les liquidités (dont les dividendes gardés) plus la valeur de la marchandise stockée, équipement etc...
Cela veut dire que, si au lieu de distribuer, l'entreprise garde 100euros de dividendes , l'actionnaire peut espérer voir le cours de l'action augmenté de 20euros au maximum!
Votre analyse ne tient pas compte de ce "discounting" de liquidités dans le cours de l'action.

Par contre, vous avez raison de dire que les dividendes ne sont pas le moyen le plus optimal de distribuer les profits aux actionnaires en raison, bien évidemment, les impôts et charges sociales.
Les rachats des actions permettent de le faire plus efficacement. Les sociétés le mieux gérées font
les deux.
L'historique de distribution de dividendes est, a mon avis, très importante pour prouver que l'entreprise gagne de l'argent. On peut très bien montrer du profit sur les rapport sans pour autant gagner du cash (Enron, Worldcom ou très récent: Groupon...), mais on ne peut pas simuler les dividendes.
6. George - 23 août 2012
Si votre analyse était exacte, cela voudrait dire qu'une action qui vaut 100 euros et qui offre 10% de dividendes arriverait à la valeur 0 au bout de 10 ans. En fait, dès que les dividendes sont versés, l'action se "reprend" et surperforme peu de temps avant l'AG.
7. Benjamin CLAVEL - 23 août 2012
Ce serait vrai si et seulement si l'entreprise distribuait un dividende alors même qu'elle n'a créé aucune "richesse" dans l'année.

En effet si au 1er janvier l'action d'une entreprise coté 100 et qu'elle a créé dans l'année une trésorerie d'une valeur 10 qu'elle distribue au 31 décembre de la même année, alors l'action cote toujours 100 toutes choses égales par ailleurs.
8. Guillaume - 7 septembre 2012
Bonjour Benjamin,
Le raisonnement est juste dans ses calculs mais trop réducteur dans la réalité (à mon avis) d'ailleurs vous le dites vous-même à la fin : les entreprises qui rémunèrent les actionnaires sont par définition en bonne santé financière (bien sûr on trouvera quelques contre-exemples, souvent lorsque la gouvernance est défaillante, où des dirigeants actionnaires un peu dans le besoin font verser un dividende représentant davantage que les flux de tréso...). Et dans les faits, beaucoup d'études académiques montrent de façon convaincante que les actions des entreprises versant un solide dividende surperforment significativement à long terme... Il y a aussi un vrai avantage : une société qui s'oblige à verser des dividendes doit se montrer encore plus efficaces pour poursuivre sa croissance avec les fonds subsistants... ça l'empêche de jeter de l'argent par les fenêtres en fait ! Je ne pense pas que les marchés soient capables de tenir froidement le raisonnement que vous faites, valide dans l'absolu... En outre dans le cas de l'attribution d'actions gratuites, créées pour l'occasion, elles sont souvent émises avec une petite décote sur le cours je pense...
9. Benjamin CLAVEL - 7 septembre 2012
Si je comprends bien votre raisonnement Guillaume on est finalement d'accord: le dividende est un signe de la santé financière de la société. C'est pourquoi je le vois comme un indicateur à prendre en compte avant d'acheter une actions, parmi d'autres indicateurs bien entendu.
Néanmoins la distribution en tant que telle ne créé pas de valeur ;-)

Concernant les actions gratuites avec décote dont vous parlez, je pense que vous faites référence à celle que l'on peut obtenir en paiement de son dividende. Ce ne sont pas des actions "gratuites" puisque pour les toucher il faut renoncer à son dividende à cash justement. Ces opérations sont néanmoins intéressantes car la décote est créatrice de valeur pour l'investisseur et par ailleurs en optant pour un paiement en action il évite la fiscalisation de son dividende.
Bref ça n'est pas de ça dont je parlai dans mon article, mais c'est effectivement un point intéressant à soulever.
10. Guillaume - 11 septembre 2012
Parfaitement, c'est en effet à l'option de paiement du dividende en actions, qui implique en effet le renoncement au dividende en numéraire, que je faisais référence. Désolé de la confusion avec l'attribution d'actions gratuites (au bénéfice d'employés ou mandataires).
11. Ludovic Baratier - 22 juillet 2013
Bonjour

Jouer les dividendes peut être une bonne stratégie sur le long terme

Je vous conseille quelques actions : Total ou Axa par rapport à cette stratégie

Ludovic
12. Benjamin CLAVEL - 22 juillet 2013
Bonjour Ludovic,

j'écris tout un article pour expliquer en quoi, selon moi, le dividende ne créé pas de valeur et votre commentaire se limite à nous que c'est une "bonne stratégie" sans aucun argument... Pourriez vous développer afin que votre commentaire ait un peu d'intérêt svp ?

Benjamin
13. Gagnerdelargent.tv - 8 janvier 2016
J ai passe un moment agreable a vous lire, un enorme compliment et felicitation. Merci beaucoup pour cette bonne lecture.

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires