Faut-il investir dans un PEA-PME ? Retour

Business graph and chart with arrow going up - green background

Depuis le 1er janvier 2014 un nouveau type de compte épargne est (théoriquement) disponible pour les investisseurs dynamiques: le PEA-PME. Je dis théoriquement car dans les faits il n’est à ma connaissance pas encore techniquement possible d’en ouvrir à ce jour car les teneurs de compte ne sont pas encore prêts.

Qu’est-ce qui distingue ce PEA-PME du bon vieux PEA que nous connaissons depuis 1992 ?

Faut-il en ouvrir un ?

Si oui sur quels supports investir ?

Le PEA-PME, un PEA « bis »

Le Plan d’Epargne en Actions dédié aux Petites et Moyennes Entreprises fonctionne comme le PEA « classique » qui existe depuis 1992:

  • exonération d’imposition sur les plus-values après 5 ans de détention (le point de départ étant la date du 1er versement)
  • les investissements doivent être réalisés en actions, en Europe (UE)

C’est donc une enveloppe fiscale privilégiée à utiliser pour des placements dynamiques puisque les investissements en action sont risqués.

On peut noter toutefois quelques différences:

  • un plafond de versement de 75 000 € sur le PEA-PME (contre 150 000 € pour le PEA classique)
  • les entreprises sélectionnées dans le cadre d’un investissement en PEA-PME doivent avoir moins de 5 000 salariés

Faut-il en ouvrir un dès maintenant ?

Déjà il faudrait pouvoir… A ce jour nous n’avons toujours pas trouvé chez nos partenaires d’offre de PEA-PME. Mais ça viendra dans les mois à venir, il faut le temps que les teneurs de compte (banques / compagnies d’assurance) préparent leur offre.

Cela étant dit est-il vraiment intéressant d’ouvrir un PEA-PME ? Et bien ça dépend…

  • si vous êtes déjà titulaire d’un PEA classique sur lequel vous avez atteint le plafond de versement de 150 000 € alors oui, ouvrez en un dès que possible pour prendre date et donc réaliser vos futurs investissements en actions de PME dans un cadre fiscal privilégié
  • si en revanche votre PEA classique est loin du plafond des 150 000 € alors ça ne présente pas de réel intérêt, autant continuer à alimenter votre PEA actuel, moins contraignant.

Car finalement tout est là: un PEA classique permet d’investir en PME ou dans des entreprises plus importantes alors que le PEA-PME ne permet d’investir qu’en PME. Il faut donc privilégier le PEA classique en priorité puisqu’il est plus souple.

Le PEA-PME ne présente donc un réel intérêt que  pour les 60 000 personnes qui avaient atteint le plafond de versement de leur PEA au 31 décembre dernier.

Une offre de supports d’investissement encore à construire

Bien entendu certaines sociétés de gestion vont proposer des fonds d’investissement éligibles au PEA-PME, c’est à dire que ces OPCVM seront investis au minimum à 75 % en actions d’entreprises européennes de moins de 5 000 salariés.

C’est à mon sens une bonne solution car il sera compliqué pour un investisseur particulier d’aller sélectionner lui même les PME dans lesquelles investir. Par ailleurs, si les PME affichent parfois de belles performances boursières, il ne faut pas oublier que le risque est assez conséquent et que la liquidité (et donc la facilité de revendre ses actions) est généralement faible. Passer par un fonds permettra donc de mutualiser les risques.

Or comme pour le PEA-PME en lui même l’offre de fonds d’investisement éligibles au PEA-PME (et donc également éligibles au PEA tout court d’ailleurs) n’est pas encore prête. On trouve déjà quelques fonds sur le marché, mais encore trop peu et ceux-ci n’ont que quelques mois d’historique. Il me semble donc préférable d’attendre.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires