La lettre mensuelle Carmignac Gestion – juin 2012 Retour

« Comme nous l’indiquions dans notre lettre du mois de mars (« C’est un peu plus que de l’économie »), les facteurs de confiance et de liquidité sont devenus décisifs dans l’évolution à court terme des marchés. La radicalisation de l’alternative politique en Grèce, la vaine dénégation par les dirigeants espagnols du besoin d’un plan d’aide européen ou la posture électoraliste du gouvernement français en quête de majorité parlementaire ont rendu la tenue des marchés très dépendante d’aléas politiques. Dans le même temps, la concentration des flux vers les actifs refuges (l’Allemagne peut désormais se financer gratuitement à deux ans, le dollar est au plus haut contre euro depuis l’été 2010), la crainte de fuites de capitaux, les appels à une nouvelle injection par la BCE, illustrent l’importance des mouvements de liquidité dans la progression de la crise. Ce contexte, qu’il serait imprudent de sous-estimer car il n’autorise de remède ni facile, ni rapide, continue de justifier notre stratégie d’investissement globale : gérer activement notre exposition aux risques de court terme, ceci par de multiples outils, et maintenir notre ancrage sur quelques grandes convictions économiques de moyen terme, après ample vérification de leur solidité.  »

 

Pour accéder à la suite de la lettre mensuelle d’information de Carmignac Gestion, rendez vous sur cette page.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires