PREFON, COREM, PERP: le tabou de la revalorisation des rentes Retour

On préfère tous ne pas regarder en face le risque de dépendance

Le dernier trimestre de l’année est traditionnellement la période pendant laquelle les épargnants français se ruent sur leurs contrats d’épargne retraite pour à la fois préparer leur retraite bien sur, mais également pour réaliser des économies d’impôts. Pourtant, et même si le régime fiscal de ces 3 supports d’épargne retraite est identique, ils ont des fonctionnement radicalement différents qui méritent d’être pris en compte au moment de choisir à qui accorder sa confiance. J’ai choisi de m’arrêter ici sur un élément généralement négligé: la manière dont les rentes sont revalorisées. C’est un point crucial selon moi car de ce taux de revalorisation va dépendre le gain ou la perte de pouvoir d’achat des rentiers… Et malheureusement tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

PREFON, PERP, COREM: rappel du principe de fonctionnement

Ces 3 régimes de retraite par capitalisation ont un fonctionnement globalement similaire, qui repose sur plusieurs points clés:

  • les sommes versées par l’assuré sur le contrat sont bloquées jusqu’à sa retraite (sauf cas exceptionnels comme l’invalidité, la fin de droits aux chômage, …)
  • les sommes versées par l’assuré sont déduites de son revenu imposable, il réalise ainsi une économie d’impôts qui dépend de sa tranche marginale d’imposition (exemple: si j’ai une tranche marginale d’imposition à 30 % je vais économiser 30 € d’impôts en versant 100 € sur mon contrat)
  • une fois arrivé à la retraite le capital accumulé est reversé à l’assuré sous forme de rente viagère, lui permettant ainsi de disposer d’un complément de retraite, à vie

Il existe évidemment des différences non négligeables, que ce soit au niveau de la gestion financière, de la transparence, des conditions d’ouverture ou encore des possibilités de transfert. Pour en savoir plus je vous invite à relire les 3 articles suivants:

L’idée pour moi dans cet article est de mettre l’accent sur l’évolution de la rente viagère, un point beaucoup trop négligé alors qu’il devrait être au centre de la réflexion dans le choix de son contrat d’épargne retraite.

 

Ne pas négliger l’impact de l’évolution de la rente

Un homme né en 1954, et qui a donc 62 ans aujourd’hui (l’âge légal de départ en retraite), a une espérance de vie de 28 ans. Pour une femme née la même année l’espérance de vie est de 31 ans (source: INSEE – table de mortalités TGF05 et TGH05).

Bref nous vivons longtemps à la retraite. Et par conséquent disposer d’une rente correctement revalorisée est essentiel pour ne pas perdre de pouvoir d’achat au fil des ans.

Voyons ainsi ce que devient une rente annuelle de 10 000 € au bout de 10, 20, 28 ou 31 ans en fonction du taux de revalorisation annuel moyen de la rente:

10 20 28 31
1% 11 046,22 € 12 201,90 € 13 212,91 € 13 613,27 €
2% 12 189,94 € 14 859,47 € 17 410,24 € 18 475,89 €
3% 13 439,16 € 18 061,11 € 22 879,28 € 25 000,80 €

Les écarts par rapport à une rente non-revalorisée sont très importants. On comprend ainsi facilement que, au bout de 20 ans par exemple, disposer d’une rente de 10 000, 12 000 ou 18 000 € n’est évidemment pas sans conséquences sur le train de vie !!

 

Alors qui revalorise, et de combien ?

 

Voici les taux de revalorisation des rentes des PERP sélectionnés par notre équipe, ainsi que les chiffres que j’au pu trouver pour la COREM et la PREFON. Pour ces deux derniers organismes je précise que je les ai contacté à de nombreuses reprises sur les 6 derniers mois pour avoir des chiffres, à la fois par téléphone, par mail et par courrier. Malgré tout je n’ai jamais eu aucune réponse sur ce sujet qui semble donc tabou chez eux. En épluchant leurs rapports annuels j’ai pu trouver certains chiffres repris ici (mais pas tous). Loin d’être brillant comme vous le voyez….

  Gaipare Zen Lignage PERP Vie Plus Perspectives Génération Plus Complément Epargne Retraite Cardif MultiPlus PERP COREM PREFON
Moyenne 5 ans 2,99% 2,62% 3,42% 2,79% 3,22% 2,46% ?? ??
2016 2,53% 2,20% 2,92% 2,00% 2,70% 2,15% ?? ??
2015 2,78% 2,50% 2,17% 2,00% 3,00% 2,25% 0,00% 0,00%
2014 3,02% 2,80% 5,06% 2,50% 3,30% 2,50% 0,00% 0,33%
2013 3,22% 2,80% 3,98% 3,49% 3,50% 2,70% ?? 0,00%
2012 3,42% 2,80% 3,00% 3,94% 3,60% 2,70% ?? 0,00%

Evidemment si un représentant de la COREM ou de la PREFON souhaite apporter une précision sur les taux de revalorisation manquants je suis preneur.

 

Quel bilan en tirer ?

En se penchant sur le système de revalorisation des rentes des assureurs on peut au final observer plusieurs modes de fonctionnement:

  • certains assureurs revalorisent la rente du montant de la participation aux bénéfices du fonds en Euros >>> j’estime pour ma part que c’est le système le plus vertueux car il signifie tout simplement que les rentiers (retraités) et les épargnants (actifs) sont traités exactement de la même manière. On retrouve dans cette catégorie le PERP Gaipare Zen, et le PERP Lignage.
  • d’autres ont choisi d’appliquer des taux de revalorisation différents pour les rentiers et les épargnants >>> c’est le cas des autres assureurs de notre sélection. Ca ne signifie pas forcément que les rentiers sont défavorisés (sur Complément Epargne Retraite de La Mondiale ils sont même clairement favorisés par rapport aux épargnants) mais je suis moins à l’aise avec ce système dans lequel l’assureur fait ce qu’il veut sans règle claire. Bref c’est un peu moins bien que la catégorie précédente.
  • COREM et PREFON eux ne revalorisent pas ou très peu… c’est évidemment le pire des cas.

 

Si avez un contrat retraite COREM, ou si vous envisagez d’en ouvrir un, je pense qu’il est bon de garder en tête que la COREM réfléchit sérieusement à baisser les rentes. Ce serait donc là évidemment encore plus grave que ne pas les revaloriser… Rien de concret pour le moment, mais ce ne serait pas inattendu puisque, selon l’article, l’UMR, qui gère le régime COREM, ne dispose actuellement pas de suffisamment de capitaux pour couvrir ses engagements de retraite.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires