Préparer sa retraite (1/6): les attentes des retraités… et la réalité des retraites Retour

regarder l'avenir

Le financement de ses vieux jours est un enjeu considérable pour chacun d’entre nous. Pourtant, si tout le monde ou presque en est maintenant convaincu, il est étrange de constater qu’un tiers des français n’épargne pas du tout pour sa retraite. Et parmi les 2/3 qui épargnent, combien épargnent suffisamment pour vivre décemment jusqu’à la fin de leurs jours, et sur des supports d’investissement réellement adaptés à l’enjeu ? L’étude 2013 du HSBC sur les retraites montre que 49 % des retraités estiment ne pas l’avoir assez préparée financièrement: c’est énorme !

Dans cette série d’articles consacrée à la retraite je vais m’attacher à vous aider à y voir plus clair en commençant par faire le point sur le décalage entre les attentes des retraités et la réalité, puis nous ferons le bilan du système de retraite par répartition et sur la perte de revenu à attendre à la retraite, et enfin je vous donnerai des pistes de solutions pour compléter vos revenus futurs.

Les attentes des retraités

L’étude BlackRock de 2013 montre que les futurs retraités ont de nombreuses attentes vis à vis de leur retraite et font, de manière tout à fait logique, bon nombre de projets:

  •  49 % souhaitent voyager souvent
  • 30 % passer du temps avec leurs amis
  • 37 % s’occuper de leurs petits enfants

Pour financer ces projets, dont le premier (voyager souvent) n’est pas le moins couteux, l’étude du HSBC montre que les Français comptent sur des revenus de l’ordre de 26 000 € pour un couple pour vivre de manière confortable.

Les moyens financiers pour financer ces projets sont peu étudiés par les Français car:

  • ils apprécient mal le montant de leur future retraite
  • ils ont confiance dans le système de retraite par répartition

 

Mais la réalité est bien différente…

La retraite moyenne en France est de 1 288 € / mois. Oui c’est peu. Et les disparités sont évidemment énormes.

Si on regarde du coté de la médiane pour un ménage de retraités (médiane= la moitié perçoit plus / la moitié perçoit moins), on arrive à 18 730 €, soit une somme très inférieure à un niveau de retraite estimé comme « confortable » dans l’étude du HSBC (26 000 € / an pour un couple).

Une étude de 2013, l’étude Pulse de BlackRock,  montre que:

  • 60 % des retraités ont surestimé leur retraite
  • 49 % estiment s’être mal préparés
  • 40 % regrettent de ne pas avoir épargne d’avantage

Il y a donc un décalage ENORME entre les attentes des Français avant la retraite et la réalité de ce qu’est le niveau de vie des retraités… Et encore, nous verrons dans la suite de cette série d’article que la situation des retraités actuels est bien meilleure que celle des générations suivantes…

 

Anticiper ses besoins à la retraite

Pour ne pas faire partie des « déçus » de le retraite, la première étape c’est de mesure l’étendu des dégâts: quel niveau de retraite puis-je espérer percevoir du régime général par répartition ?

Pour cela je vous invite à simuler votre future retraite sur le site marel.fr, très bien fait, fiable (même si ça ne reste qu’une estimation) et gratuit.

La deuxième étape est de garder en tête que vous serez, normalement, longtemps à la retraite. Cela signifie que la ou les solutions mises en place devront être durables.

L’espérance de vie à l’âge légal d’entrée en retraite (62 ans) est ainsi de 27 années pour un homme, et même de 31 années pour une femme. Or peu de solutions d’épargne permettent d’avoir de manière sure et certaine des revenus pendant une durée aussi longue. Et surtout les produits les plus utilisés par les épargnants (Livret A, assurance-vie en fonds en Euros), ne sont pas les plus adaptés à des horizon d’investissement aussi longs.

Enfin un dernier point à prendre en compte: à la retraite les revenus baissent énormément, mais les dépenses elles diminuent peu. Vous n’allez pas payer moins pour vous loger, vous habiller, vous nourrir ou vous chauffer. Par ailleurs vos dépenses de santé risquent de croitre (la sécurité sociale n’est pas en meilleure forme que le régime de retraite et une complémentaire santé coute de plus en plus cher). Attention aussi au risque de dépendance, qui peut faire basculer un budget dans le rouge très rapidement.

Dans le prochain article de cette série:

Nous verrons que le régime de retraite par répartition est aujourd’hui à l’agonie et que la situation va aller en s’empirant, de manière inexorable, que ce soit pour les retraités futurs ou actuels.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires