logo-tmp
Accueil > Actualités > Les rentes de COREM Retraite vont baisser fortement en 2021: fuyez !

Les rentes de COREM Retraite vont baisser fortement en 2021: fuyez !

24 août 2020 par Benjamin CLAVEL

Le COREM, dispositif d’épargne retraite réservé aux fonctionnaires, s’apprête à diminuer fortement les rentes versées en 2021. Nous allons voir ensemble pourquoi il est urgent de prendre une décision pour votre épargne si vous faites partie des 187 000 cotisants en phase “active” de ce régime.

 

Corem Retraite, une épargne bloquée, avec sortie en rente obligatoire

Le COmplément de REtraite Mutualiste, plus connu sur l’abréviation de COREM, est un dispositif d’épargne retraite par points.

Il est réservé aux adhérent d’une mutuelle affiliée à l’UMR (Union Mutualiste Retraite) >>> on y retrouve surtout des mutuelles dédiées aux fonctionnaires comme la MGEN, la MFP ou la Mutuelle Générale. Il faut donc être fonctionnaire, ancien fonctionnaire ou ayant droit d’un fonctionnaire pour y avoir accès.

L’adhérent au Corem verse de l’argent, de manière annuelle ou mensuelle, selon le plan de versement choisi, et cet argent lui permet d’acquérir des points. Une fois arrivé à 62 ans (l’âge prévu par le contrat, qui est modifiable), l’adhérent perçoit un complément de revenu qui dépend à la fois du nombre de points dont il dispose mais aussi de la valeur de service de chaque point. Les versement sont, comme pour le PER ou l’ancien PERP, déductibles du revenu imposable (dans certaines limites) et permet donc de bénéficier de réductions d’impôts immédiates. D’un point de vue fiscal donc, la retraite COREM n’offre aucun avantage supplémentaire par rapport à un PER. En revanche sur un PER, il est tout à fait possible de récupérer tout ou partie de son argent sous forme de capital une fois arrivé à la retraite, alors qu’avec COREM la sortie se fait obligatoirement sous forme de rente viagère.

En plus de ne pas pouvoir disposer de leur capital comme ils le souhaitent les adhérent COREM subissent une double peine puisque leurs rentes ne sont pas revalorisées depuis des années. J’ai pu remonter dans les archives COREM jusqu’en 2013, et depuis cette année là la valeur de service du point n’a jamais bougée. Et donc les rentes n’ont jamais été revalorisées. Ce qui signifie que les retraités Corem ont vu leur pouvoir d’achat fondre d’année en année, du fait de l’inflation.

Ainsi, et compte tenu de l’inflation (source INSEE) sur la période, un bien qui coûtait 100 € en 2013 coûte 107,7 € début 2020. Or un retraité COREM qui percevait une rente de 100 € en 2013, et qui touchait donc 98 € une fois déduits les 2 % de frais prélevés au passage, se voit toujours créditer de 98 € seulement. Et le pire est à venir, comme vous le verrez plus bas.

 

Un régime en perte de vitesse

L’analyse des chiffres du régime COREM sur les dernières années amène à un constat clair: c’est la débandade !

Entre 2017 et 2019 le nombre de cotisants est passé de 203 726 à 187 232 (-8,1 %) tandis que le nombre d’allocataires (=les retraités qui touchent une rente) est lui passé de 133 558 à 147 878 (+10,7 %). Il y a donc de moins en moins de cotisants et de plus en plus de retraités. Vous voyez le problème ?

Sur la même période les cotisations sont passées de 151 millions € à 131 millions € (-13,25 %) tandis que les rentes servies ont elles progressées de 11,3 %, passant de 212 à 236 millions €. Il y a de moins en moins d’argent qui rentre, et de plus en plus d’argent qui sort.

Il est par ailleurs intéressant de noter que sur cette période de 2017 à 2019 la cotisation moyenne par cotisant a baissé de 5,6 % >>> donc non-seulement il y a de moins en moins de monde qui cotise, mais en plus ceux qui le font versent de moins en moins d’argent.

Vous l’aurez compris, le régime COREM n’a pas le vent en poupe.

 

Une gestion financière opaque et peu performante

Que vous envisagiez d’investir à la COREM ou que vous soyez adhérent, je vais vous poser une question toute simple: savez-vous comment est investi votre argent ? 99 % d’entre vous n’en saura rien. La raison est simple: ça n’est jamais mis en avant. Il faut donc éplucher le rapport annuel de gestion pour savoir comment est investi l’argent confié par les adhérents.

Et voici ce que ça donne au 31 décembre 2019.

répartition corem 2019

répartition corem 2019

 

Ca n’est pas forcément parlant pour tout le monde, mais cette allocation d’actifs est très dynamique pour un organisme d’épargne retraite. Ainsi, à titre de comparaison, voici la répartition des fonds en Euros des compagnies d’assurance (que l’on peut tout à fait comparer à l’actif géré par COREM) au 31/12/2019 (chiffres GoodValueForMoney):

  • 80 % d’obligations
  • 8,6 % d’actions
  • 7,2 % d’immobilier

Les obligations étant des actifs peu risqués mais peu rentables, l’immobilier un peu plus risqué mais plus rentable, tandis que les actions sont elles très risquées mais présentent un potentiel de gain très élevé. COREM a donc une gestion financière TRES offensive par rapport à cette moyenne. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose en soi, car ça peut être payant…. ou pas. Mais on peut s’interroger sur la pertinence des choix de gestion qui est fait au regard du taux de rendement du Corem en 2019, 3,74 %. Si en valeur absolue ce taux n’est pas mauvais, quand on sait que les actions ont fortement progressé en 2019 (+26,37 %, sans même compter les dividendes versés), les 18,3 % d’actions de la COREM auraient du lui rapporter 4,8 % environ. Sans même compter les autres 82 % d’actifs qui sont eux aussi censés générer de la performance. On a donc ici un écart de performance inexplicable, sauf à ce que les choix de gestion (actions peu performantes ? pertes sur d’autres actifs ?) n’aient pas été les bons.

 

Des capitaux insuffisants pour honorer ses engagements contractuels, et des rentes qui vont baisser fortement

On touche ici le cœur même du sujet. La COREM collecte des cotisations pendant votre phase d’épargne, et vous verse ensuite des rentes contractuelles une fois retraité. Pour çà, elle doit mettre assez d’argent de coté pour pouvoir tenir ses engagements. La situation financière d’un régime de retraite par points comme Corem s’apprécie selon un indicateur appelé “taux de couverture”: s’il est supérieur à 100 % alors le régime a assez d’argent pour faire face à ses engagements, et s’il est inférieur, alors il n’a pas assez d’argent et ne pourra pas payer.

Voici les chiffres:

  • 31/12/2017: 100,6 % >>> c’est tout juste, mais on est bon
  • 31/12/2018: 98,2 % >>> aïe…
  • 31/12/2019: 96,5 % >>> sur une année où les marchés actions montent de 26 % leur ratio de solvabilité baissé, on croit rêver…
  • 31/03/2020 (dernier chiffre connu): 89,6 % >>> avoir autant d’actions en pleine crise du Covid n’était sans doute pas une si bonne idée que ça

Le constat est sans appel: COREM N’A PAS L’ARGENT POUR PAYER LES RENTES AUXQUELLES IL S’EST ENGAGE !

Et donc que va t’il se passer ? L’article 22 du règlement Corem nous renseigne sur le sujet: si le ratio de couverture est à nouveau inférieur à 100 % fin 2020 (3ème année consécutive), et soyons clairs, sauf miracle il le sera, la valeur de service du point devra baisser. Et donc LES RENTES VONT BAISSER. De combien ? Nous le saurons à ce moment là, mais à priori la baisse devrait être proportionnelle à la couverture manquante au 31/12/2020. Donc une baisse d’environ 10 % est à attendre.

 

En conclusion: FUYEZ !!!

Financement COREM Retraite c’est :

  • des avantages fiscaux sur les versements identiques à ceux d’un PER
  • une sortie en rente obligatoire, alors qu’un PER permet de sortir en capital
  • des frais élevés (3,66 % de frais sur chaque versement, ça pique non ?)
  • une gestion financière pas assez performante et figée (alors que sur un PER vous pouvez choisir vos supports d’investissement et donc le niveau de risque et de performance potentielle)
  • un régime qui peine à convaincre de nouveaux adhérents, et donc décollecte plus qu’il ne collecte
  • un régime qui ne dispose pas des capitaux nécessaires pour tenir ses engagements financiers
  • une baisse très importante des rentes à venir
  • mais aussi un produit d’épargne retraite transférable sur un PER depuis octobre 2019 >>> c’est une formidable porte de sortie !!!

Si vous faites partie des adhérents COREM en phase d’épargne, il est encore temps de transférer votre capital vers un PER. Contactez-nous ou faites une demande de documentation en utilisant le formulaire ci-dessous, en indiquant dans la case “champs libre” que vous souhaitez transférer un contrat COREM et en précisant si possible la valeur de celui-ci. Un de nos conseillers en gestion de patrimoine vous fera parvenir une proposition personnalisée et se chargera de toutes les démarches si vous l’acceptez.