Le FIP Outre-Mer, et ses 38 % de réduction d’impôt, est enfin disponible pour les métropolitains Retour

fiscalité

Jusqu’à l’an dernier les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) Outre Mer étaient réservés aux ultramarins. Mais depuis 2017 la donne a changé, et désormais les métropolitains ont également accès à ces fonds d’investissement et à leur réduction d’impôt de 38 %

Mais c’est quoi un FIP ?

Les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) sont des fonds d’investissement gérés par des professionnels dont leur l’objet est d’investir dans des PME qui peuvent opérer dans n’importe quel secteur d’activité. La particularité des FIP Outre Mer est que la société de gestion doit investir au moins 70 % des actifs du FIP en PME basées dans les territoires ultra marins (DOM : Guadeloupe, Réunion, Mayotte, Guyane, Martine / autres territoires : St Barthelemy, St Martin, St Pierre et Miquelon, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna). Le solde peut être investi de manière libre (soit en PME, soit en actions d’entreprises cotées, en obligations, en OPCVM, …).

Pour être une PME éligible l’entreprise ultra marine ne doit pas avoir plus de 250 salariés et ne doit pas générer plus de 50 millions d’Euros de chiffre d’affaires.

 

Les avantages du FIP Outre-Mer :

 

Une réduction d’impôt sur le revenu égale à 38 % de la somme investie (hors droits d’entrée) est accordée à l’investisseur >>> cette réduction est plafonnée à 4 560 € pour un célibataire et 9 120 € pour un couple marié.

Les plus-values à la revente sont exonérés d’impôts >>> mais il faut tout de même s’acquitter des prélèvements sociaux.

Le FIP permet de diversifier son patrimoine en investissant dans des entreprises non cotées sur des marchés réglementés ce qui serait très compliqué pour un particulier qui voudrait le faire seul (et encore plus compliqué s’agissant d’entreprise basées Outre-Mer.

Le FIP Outre mer a bien évidemment pour objectif de générer de la plus-value au terme, même s’il est évidemment impossible de la quantifier à l’avance ou de garantir que ce sera bien le cas.

L’outre-Mer est une zone économique au potentiel sous-estimé :

  • 2,6 millions d’habitants vivent Outre-Mer, ce qui est comparable à des régions métropolitaines comme Bourgogne France Comté (2,8 millions) ou Centre-Val de Loire (2,5 millions) par exemple
  • le PIB de la zone est de 52,6 milliards d’Euros
  • la création d’entreprise est dynamique : +13,8 % d’entreprises crées entre 2010 et 2013 contre seulement 10,4 % pour la métropole

 

Les points de vigilance :

L’investisseur doit conserver ses parts un minimum de 5 ans s’il ne veut pas perdre son avantage fiscal mais dans la pratique la plupart des FIP ont une durée de vie supérieure (jusqu’à 10 ans pour certains).

Les FIP ne distribuent pas de revenus en cours de vie. Le gain (ou la perte) se fait uniquement au terme, lors de la revente des parts qui est faite par le gérant une fois qu’il a liquidé toutes les participations du fonds.

De par la nature des entreprises dans lesquelles les FIP Outre Mer investissent, qui sont toutes des PME, c’est un placement risqué. Il n’y a donc aucune garantie de rendement ni de capital.

Tous les FIP ne se valent pas ! Il convient donc de s’appuyer sur un professionnel pour choisir le fonds qui correspondra le mieux à votre profil d’investisseur et qui sera le plus à même de générer de la performance.

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires