logo-tmp
Accueil > Actualités > S’enrichir avec les dividendes ou avec les actions gratuites, une réalité ?

S’enrichir avec les dividendes ou avec les actions gratuites, une réalité ?

14 août 2012 par Benjamin CLAVEL

analyse de données financières C’est une stratégie financière relayée sur de nombreux blogs de finance personnelle et qui est suivie par  beaucoup d’investisseurs: acheter des actions distribuant des dividendes confortables et / ou des actions gratuites serait un moyen de s’enrichir à long terme du fait de ces généraux cadeaux. Voyons ensemble si cette stratégie est réellement intéressante.

L’action gratuite, un vrai cadeau ?

Certaines entreprises ont l’habitude de “chouchouter” leurs actionnaires en leur offrant des actions gratuites régulièrement. C’est le cas d’Air Liquide par exemple qui offre régulièrement une action gratuite pour 10 détenues. Généreux me direz vous puisque vous avez acheté 10 actions et au final vous en avez 11. Et bien non !

Prenons un exemple simple:

Comparons l’entreprise à un gâteau. Si on le coupe en 11 parts vous avez plus de gâteau à manger que si on le coupe en 10 ? Non car le gateau n’est pas plus gros, c’est le même. Vous avez plus de parts mais elles sont un peu plus petites, c’est aussi simple que ça.

Si une entreprise qui vaut au total 1000 €, soit 10 actions à 100 €, attribue une action gratuite pour 10 détenues, alors chaque action ne vaudra plus que 90,9 € (1000 / 11 = 90,9). Le cours est automatiquement corrigé immédiatement. L’actionnaire s’est-il enrichi ? Et bien non, il possède exactement la même richesse.

Vous pourrez trouver sur le site Vernimmen, la “bible” de la finance en France que je recommande de mettre dans vos favoris, une définition des “actions gratuites” qui ne sont finalement pas si gratuites que ça 😉

Le dividende, un moyen de s’enrichir ?

En fait la mécanique est un peu la même que pour les actions gratuites. Si une entreprise vaut 1000 € et qu’elle est découpée en 10 actions, alors chacune vaut 100 €. Jusque là vous suivez j’espère 😉

Si l’entreprise décide de distribuer 10 € de dividende, alors elle ne vaut plus que 990 €. Pourquoi ? Parce que les 10 € qu’elle verse, et qu’elle avait donc en trésorerie, elle ne les a plus ! Et donc elle vaut mécaniquement 10 € de moins au total et son cours est automatiquement corrigé du montant du dividende distribué.

Ainsi chaque actionnaire se retrouve avec 1 € de dividende et une action qui vaut 99 €, soit toujours 100 € au total (je fais abstraction de la fiscalité sur le dividende).

Vous l’avez compris les petits malins qui s’amusent à acheter des actions la veille du détachement du coupon en espérant les revendre le lendemain au même prix après avoir touché le dividende font complètement fausse route.

Bilan:

Acheter des actions d’une entreprise dans le but de toucher des actions gratuites et / ou des dividendes n’est donc pas une stratégie gagnante. Tout au plus le dividende peut-il être interprété comme un signe de la bonne santé financière de l’entreprise. Mais c’est surtout la régularité de sa progression dans le temps que l’on suivra, ainsi que le poids du dividende dans le résultat net de la société. Ainsi, le dividende est à mon sens plus à voir comme un baromètre de la bonne santé de l’entreprise et de la régularité de ses résultats dans le temps plutot, gage d’appréciation du cours de l’action, plutôt que comme un moyen de s’enrichir à court terme par le simple jeu du revenu dégagé.