Fonds en Euros d’assurance-vie: pour avoir accès aux meilleurs il faut accepter de diversifier Retour

pierres 7

Avec un rendement moyen de 1,80 % en 2016, attendu encore en baisse notable pour cette année et les suivantes le fonds en Euros devient de moins attractif pour une épargne de long terme. Toutefois des disparités énormes existent entre les fonds proposés par les différents assureurs: si certains ont rapporté moins de 1 %, d’autres affichaient encore un très séduisant 3,6 % (soit le double de la moyenne du marché !!). Un constat s’impose toutefois: les seuls fonds en Euros qui ont encore un bon potentiel de rendement à long terme sont désormais soumis à un investissement minimal en Unités de Compte (non garanties en capital), que varie d’un assureur à l’autre. Prendre un peu plus de risque permet donc, en plus d’espérer une meilleure performance sur la poche de diversification, de bénéficier d’un rendement plus élevé sur la part garantie. Voyons ensemble quels sont, selon moi, les meilleurs fonds en Euros auxquels vous pouvez avoir accès en fonction de la quote part d’Unités de Compte (non garanties en capital) que vous souhaitez dans votre versement.

0 % de diversification: vous avez un profil « conservateur » et souhaitez impérativement une garantie totale de votre capital

Pour les investisseurs souhaitant impérativement une garantie intégrale de leur capital le choix se retreint de plus en plus… A mon sens deux possibilités sont envisageables: opter pour un fonds en Euros « dynamique », ou investir sur un fonds en Euros « classique » disposant des réserves les plus importantes possibles.

Fonds en Euros dynamique: pour du 100 % garanti à ma connaissance il n’en reste qu’un (et une nouveauté en approche):

A ma connaissance le seul fonds en Euros « dynamique » qui soit encore disponible sans contrainte d’investissement en Unités de Compte est EuroConviction proposé dans le contrat Panthea d’AEP (filiale du groupe BNP Paribas).

Comme tous les fonds en Euros « dynamiques » il affiche évidemment des performances irrégulières (par exemple la performance 2016 a été très faible du fait de l’effondrement des marchés en début d’année), mais il conserve néanmoins un réel potentiel de performance.

 

Moyenne 5 ans 2016 2015 2014 2013 2012
EuroConviction 2,88% 0,50% 3,24% 3,30% 3,72% 3,65%

 

A noter: Apicil vient de lancer un nouveau fonds en Euros d’un fonctionnement inédit, Apicil Euroflex. Accessible sans contrainte d’Unité de Compte (raison pour laquelle je le cite ici) c’est un fonds en Euros dynamique qui a pour principale particularité de prévoir un maximum de frais de gestion annuels de 4 % et une garantie brute de frais. En clair cela ne signifie pas que l’assureur va prélever 4 % de frais pour se rémunérer (ce serait totalement aberrant pour un fonds en Euros), mais que le fonds peut, dans le pire des cas, afficher une perte en capital de 4 % sur année. Cette souplesse au niveau de la garantie en capital doit permettre, selon Apicil, de générer une performance plus élevée à moyen / long terme qu’un fonds en Euros pour lequel le capital est intégralement garanti à tout moment. A suivre dans le temps, le lancement vient d’avoir lieu…

 

 

Fonds en Euros classiques: le niveau de réserves doit être le critère de choix numéro 1

Je l’ai écrit des dizaines de fois sur ce site, et je recommence une fois de plus: les fonds en Euros « classiques », dont le moteur de performance est quasiment exclusivement obligataire, sont condamnés à voir leurs rendements continuer à fondre comme neige au soleil pour se rapprocher, très rapidement, de zéro. Pour plus d’explications sur les raisons de cette chute de rendement inéluctable >>>quel avenir pour le fonds en Euros ?

Dès lors, quitte à choisir un fonds en Euros de ce type là, il faut non pas s’intéresser aux performances passées mais au niveau des réserves dont dispose l’assureur, et plus particulièrement à la PPB (Provision pour Participation aux Bénéfices), qui sera un élément clé de la capacité de l’assureur à atténuer la chute de rendement. La PPB est définie ainsi (définition trouvée sur le site du Particulier, que j’ai trouvé relativement claire et assez complète):

Réserve de bénéfices non distribués aux souscripteurs d’une assurance vie et mis de côté pour être redistribués dans un délai maximal de 8 ans après leur constatation. Cette provision permet aux compagnies d’assurances de doper le rendement servi aux épargnants les mauvaises années. Rappelons que les assureurs sont tenus légalement de redistribuer au souscripteur d’un contrat d’assurance vie en euros au moins 85 % des bénéfices financiers (gains réalisés en plaçant l’épargne du titulaire du contrat) et 90 % des bénéfices techniques (résultant de la différence entre les frais prélevés par l’assureur et les frais réels).

En bref plus l’assureur dispose d’une PPB importante et plus cela signifie qu’il a « matelas » de rendement mis en de coté important dans lequel il va pouvoir puiser pour lisser les performances du fonds en Euros. Dans un contexte de taux d’intérêts obligataires très faibles, c’est un élément essentiel.

Dans cet univers ma préférence va au fonds en Euros de Cardif (groupe BNP Paribas), disponible sur le contrat Cardif Essentiel: certes il n’affiche pas le taux de rendement le plus élevé (2,10 % en 2016,) mais l’assureur dispose de 4 % de rendement en réserves, ce qui est colossal pour un fonds en Euros aussi gros (108 milliards d’Euros à fin 2016) et donc très bien diversifié. Sans aucun doute une valeur sure pour les années à venir.

  Moyenne 5 ans 2016 2015 2014 2013 2012
Fonds Euro Cardif 2,71% 2,10 % 2,50 % 2,75 % 3,00 % 3,20 %

 

 

 

20 à 40 % DE DIVERSIFICATION: VOUS AVEZ UN PROFIL « prudent » ET acceptez une prise de risque modérée

D’expérience c’est dans cette catégorie que se situe la majorité des investisseurs en assurance-vie, qui sont donc prêts à accepter un peu de risque. Et c’est tant mieux car les choix de fonds en Euros deviennent tout de suite clairement plus attractifs.

Un investisseur qui accepte d’investir 20 à 40 % de son capital en Unités de Compte aura ainsi par exemple accès à plusieurs fonds en Euros qui nous semblent réellement dignes d’intérêt, car disposant de moteurs de performance efficaces, comme les fonds en Euros « immobiliers » Euro-Innovalia (Generali) et Euro Allocation Long Terme 2 (Spirica) ou encore les fonds en Euros dynamiques NéoEuro Garanti 2 (Spirica) ou Sécurité Target Euro (Oradea Vie).

 

 

Moyenne 5 ans 2016 2015 2014 2013 2012
Euro-Innovalia 3,30% 2,81% 3,08% 3,35% 3,62% 3,62%
Euro Allocation Long Terme 3,68% 3,04% 3,51% 3,82% 4,01% 4,01%
NéoEuro Garanti 3,20% 1,82% 3,63% 2,91% 3,67% 3,97%
Sécurité Target Euro sans objet 2,40% sans objet

 

A partir de 50 % de diversification: vous investissez pour du long terme et acceptez des risque pour accroître votre capital

Accéder au fonds en Euros le plus performant du marché sur les 5 dernières années, Sécurité Pierre Euro, nécessite d’accepter un investissement de 50 % en Unités de Compte. Idem pour le très bon fonds en Euros dynamique Elixence de chez Generali.

 

Moyenne 5 ans 2016 2015 2014 2013 2012
Sécurité Pierre Euro 3,99% 3,60% 4,00% 4,05% 4,15% 4,15%
Elixence 3,43% 2,05% 3,20% 3,70% 4,16% 4,02%

 

Comme écrit en introduction de cet article il est désormais clair que les assureurs, à qui les fonds en Euros coûtent très cher en fonds propres, réservent désormais leurs meilleurs supports aux investisseurs prêts à investir en Unités de Compte.

 

Taux de rendements affichés ici nets de frais de gestion, avant prélèvements sociaux et avant fiscalité, appliqués prorata temporis sur la part des versements effectués hors rachats partiels. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Je souhaite recevoir la newsletter Tous les Placements
Oui Non

* Informations obligatoires