logo-tmp
Accueil > Actualités > Les chiffres clés des SCPI en 2020

Les chiffres clés des SCPI en 2020

9 mars 2021 par Benjamin CLAVEL

2020 a été une bonne année pour les SCPI, ces véhicules d’investissement en immobilier professionnel mutualisés et gérés clés en mains. Une très bonne année même si on tient compte du contexte, très difficile, et de l’année complexe vécue par l’assurance-vie par exemple.

Des SCPI qui pèsent de plus en plus lourd

Malgré un contexte déprimé, que ce soit au niveau sanitaire ou économique, les SCPI ont réalisé en 2020 leur 3ème meilleure année de collecte nette. Au total cette collecte nette, c’est à dire à dire la collecte brute moins la décollecte, s’est élevée à 6 milliards d’Euros.

Pour comparaison l’assurance-vie, le placement de long terme “roi” en France, a connu une année 2020 bien plus difficile puisque la collecte nette termine dans le rouge, à -6,5 milliards d’Euros.

Dans un contexte plutôt anxiogène on retrouve sans surprise 2 SCPI spécialisées dans l’immobilier de santé, réputé plus défensif car peu soumis aux cycles économiques, aux 2 premières places de la collecte:

 

Au 31 décembre 2020 les 197 SCPI existantes représentent une capitalisation totale de 71,2 milliards d’Euros. Une goute d’eau par rapport aux 1789 milliards d’Euros de l’assurance-vie certes, mais en nette progression d’année en année.

Suit à l’absorption de 3 plus petites SCPI en date d’effet du 1er janvier 2021 c’est Epargne Foncière qui devient la plus grosse SCPI du marché avec une capitalisation après fusion de 4,3 milliards d’Euros. Un véritable mastodonte, ultra diversifié !

scpi - capitalisation

 

Une performance moyenne totale de 5,30 %

En moyenne les SCPI ont rapporté 5,30 % à leurs associés en 2020 (contre 5,6 % en 2019). Cette performance se décompose de la manière suivante:

  • 4,18 % de rendement distribué (contre 4,40 % en 2019)
  • 1,12 % de hausse moyenne de prix de part (contre 1,20 % en 2019)

 

Evidemment des disparités très importantes existent puisque, par exemple, le taux de distribution le plus élevé a été de 10,40 % pour la SCPI Corum Eurion.

 

Un taux de rotation qui se maintient en dessous de 2 %, comme d’habitude

Le taux de rotation est un ratio entre le nombre de parts d’une SCPI échangées entre un vendeur et un acheteur au cours d’une année considérée, et le nombre total de parts en circulation au 31 décembre de la même année. Plus ce chiffre est bas, et moins cela signifie qu’il y a des sorties, et donc que la SCPI est attractive.

Le taux de rotation moyen du marché des SCPI en 2020 est à 1,80 %, un chiffre très bas, signe que très peu de gens ont vendu des parts de SCPI en 2020.

 

Quels enseignements tirer de ces quelques chiffres ?

En 2020 globalement les SCPI ont affiché une performance confortable dans un contexte pourtant complexe. Les revenus versés dépassent toujours, en moyenne, les 4 %, et les prix sont globalement orientés à la hausse. Elles ont poursuivi leur collecte, alors même que l’assurance-vie décrochait complètement. Enfin, le taux de rotation reste très bas, signe qu’aucune définance, qui se matérialiserait par des ventes, ne se matérialise.

Force est donc de constater que les SCPI ont traversé 2020 sans encombre et qu’elles semblent armées pour 2021.

Rappelons évidemment que les SCPI ne comportent aucune garantie en capital et que les rendements passés ne présagent en rien des performances futures. La durée recommandée d’investissement (mais aucun blocage n’existe) est de 10 ans. Par ailleurs, les chiffres donnés ici, issus de l’étude annuelle de l’IEIF, sont des chiffres “moyens” et il existe de grandes disparités entre les 197 SCPI du marché. Bien savoir les sélectionner est primordial, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour obtenir un accompagnement sur ce sujet (petit rappel: nous ne vous facturons rien !).